Seuls : Courts 1’

Avec Seuls. Moments singuliers de l'histoire du cinéma belge, la plateforme de cinéma en ligne Sabzian présente au cinéma des programmes de films, en lien avec la mise en ligne de textes uniques sur Sabzian.be. Seuls : Courts 1’ est une adaptation du premier programme Seuls, organisé par Sabzian en 2017 et projeté au KASKcinema de Gand

Seuls : Courts 1’ reflète la diversité du cinéma belge. Konrad Maquestieau, cinéaste et professeur de cinéma et de zen, a qualifié le cinéma belge d'anticonformiste : “Dans ce pays vit une tradition dans laquelle les individus, complètement indépendants les uns des autres, parviennent à faire des films de la manière la plus idiosyncrasique qui soit. Des films qui ne se conforment à aucune norme, réglementation, école, mode ou théorie. Leurs images sont uniques. La “tradition” est caractérisée par l'indépendance, la diversité, la subjectivité, l'audace, l'inventivité, le culot et la subversion humoristique. Une imagination sans fin est ici centrale.” Seuls s’inscrit dans cette optique ; les projections mettent l'accent sur une culture cinématographique qui résulte de la parente entre des solistes qui explorent les mécanismes de l'imagination.

Price
Prijs
Prix
€ 3,5
Language
Taal
Langue
néerlandais, français, italien, Cinéma muet
Subtitles
Ondertitels
Sous-titres
anglais, néerlandais, français
Only available in
Enkel beschikbaar in
Disponible uniquement en
Belgique, Luxembourg, Pays-Bas
Duration
Duur
Longueur
75'
Images d'Ostende (Henri Storck, 1929)
,

Une composition impressionniste filmée à Ostende. Le regard est mené par des impressions sensuelles dans lesquelles la lumière, les compositions, les textures et les rythmes de l'eau, du sable et des vagues deviennent des éléments filmiques.

Images d'Ostende (Henri Storck, 1929)
,

Une composition impressionniste filmée à Ostende. Le regard est mené par des impressions sensuelles dans lesquelles la lumière, les compositions, les textures et les rythmes de l'eau, du sable et des vagues deviennent des éléments filmiques.

Dimanche (Edmond Bernhard, 1963)

C'est dimanche à Bruxelles, la relève prend la garde, les enfants jouent et les gens vont au Cinéma Aventure. Un court métrage sur l'ennui qui sublime le quotidien sans aucune forme de commentaire et en utilisant des images extraordinaires.

Dimanche (Edmond Bernhard, 1963)

C'est dimanche à Bruxelles, la relève prend la garde, les enfants jouent et les gens vont au Cinéma Aventure. Un court métrage sur l'ennui qui sublime le quotidien sans aucune forme de commentaire et en utilisant des images extraordinaires.

Lettre à Jean Rouch (Eric Pauwels, 1992)
,

Un film sous forme de lettre adressée au cinéaste et anthropologue Jean Rouch, fondateur du cinéma vérité.  En son honneur, Eric Pauwels a réalisé ce film qui touche à l'essence du cinéma et de la vie.

Lettre à Jean Rouch (Eric Pauwels, 1992)
,

Un film sous forme de lettre adressée au cinéaste et anthropologue Jean Rouch, fondateur du cinéma vérité.  En son honneur, Eric Pauwels a réalisé ce film qui touche à l'essence du cinéma et de la vie.