Boris Lehman

Boris Lehman, né en 1944, est depuis plus de cinquante ans une figure exceptionnelle de la culture cinématographique belge. Son œuvre autobiographique rend compte de sa propre vie et de celle des habitants de sa ville, Bruxelles. Lehman met en scène des moments de la vie quotidienne, avec un minimum de moyens, mais en déployant une mise en scène toujours efficace qui porte incontestablement sa signature. Ses films sont inséparables de leur auteur. Lehman en a réalisé près de cinq cents, qu'il présente toujours en personne à son public, tout en étant lui-même le projectionniste.

Ses échanges avec ses collègues ont régulièrement donné lieu à des collaborations. Il a par exemple travaillé avec Henri Storck pour Fêtes de Belgique (1970-1971), un reportage en dix parties sur les festivals folkloriques belges, et a assisté Chantal Akerman pendant le tournage de Jeanne Dielman, 23 quai du commerce, 1080 Bruxelles (1975).

Peu de temps après avoir terminé ses études à l'école de cinéma bruxelloise INSAS, Lehman a fondé la société de production Dovfilm pour produire ses propres films, gardant ainsi le contrôle total sur la production et les relations avec son équipe de tournage. Entre 1965 et 1982, il a également travaillé dans un centre de réhabilitation pour malades mentaux, où il a utilisé le cinéma comme moyen thérapeutique. Enfin, il a également été actif en tant que critique de cinéma pour des magazines de cinéma tels que les Cahiers du Cinéma et Trafic.

Après 44 ans, le cinéaste Boris Lehman retourne à Lausanne, où il est né en 1944. Ses parents, des Juifs polonais, y avaient trouvé refuge pendant l'occupation allemande. Lehman n’en s’en souvient pas du tout. Un film comme une machine à remonter le temps.

Boris Lehman filme pendant 15 ans de nombreuses conversations avec ses amis du monde du cinéma, tels que Jean Rouch, Jonas Mekas et Robert Kramer. Le résultat est une œuvre monumentale, un manifeste de 8 heures du cinéma indépendant.

Subscribe to Boris Lehman