Première en ligne : Boris Lehman

Le mercredi 13 janvier, la plateforme VOD Avila mettra pour la première fois en ligne, dans le monde entier, les films de Boris Lehman À la recherche du lieu de ma naissance (1990) et Mes entretiens filmés (1995). Depuis plus de cinquante ans, Boris Lehman est une figure exceptionnelle de la culture cinématographique belge. Son œuvre autobiographique rend compte de sa propre vie et de celle des habitants de sa ville, Bruxelles. Dans tous ses films, Lehman tente de définir son propre cinéma, effort qui a mené à une oeuvre de plus de cinq cents films. 
 

Le film À la recherche du lieu de ma naissance sera présenté en première en ligne le mercredi soir 13 janvier à 20h30. Pour cette occasion spéciale, Avila offre 250 tickets pour regarder le film en ligne gratuitement dans le monde entier. Au-delà de ces 250 visionnements offerts, il sera possible de le louer sur la plateforme. À la recherche du lieu de ma naissance est en français, et des sous-titres en anglais ou en néerlandais sont disponibles.
 

Comment cela fonctionne-t-il ?
- Surfez sur www.avilafilm.be le mercredi 13 janvier à partir de 20h30.
- Vous trouvez un bouton TICKET sur l'image de À la recherche du lieu de ma naissance.
- Cliquez sur TICKET pour activer votre billet.
- Une fois loué, votre film est immédiatement disponible. Vous pouvez le visionner à tout moment dans la période indiquée de 3 jours.
- Lorsque la limite de 250 tickets de visionnement est atteinte, le film devient disponible à la location sur la plateforme aux côtés de Mes entretiens filmés.

 

Textes sur Sabzian
À l’occasion de cette première, Sabzian, la revue belge du cinéma en ligne, a traduit deux textes en anglais, ‘Why Boris Lehman Makes Fiction Films’ et ‘A Second Century for Cinema. The Films I’ve Made and Don’t Exist’ en anglais. Sabzian a précédemment publié un dossier complet sur le cinéma de Boris Lehman qui est disponible en néerlandais et en français.

 

Introduction sur À la recherche du lieu de ma naissance
Par Boris Lehman, filmée et montée par Nina de Vroome